FAIRE UN DON

RECEVOIR DES FORCES

RECEVOIR DES FORCES2019-06-24T11:46:50+02:00

RENCONTRER UN PRÊTRE

Vous souhaitez pouvoir parler…

d’un souci, d’une difficulté, d’une souffrance,

d’une interrogation concernant la foi chrétienne,

d’un désir d’éclairer votre vie par une parole d’Evangile,

d’un choix important à poser…

N’hésitez pas à venir rencontrer un prêtre de l’unité pastorale.
Ils sont disponibles pour vous aider à avancer.

UN PRÊTRE EST HABITUELLEMENT DISPONIBLE :

Du lundi au vendredi

entre 17h30 et 18H20
à l’église du Sacré Cœur,
rue Vanderkindere 117.

Le samedi à 9h30 après la messe
à Notre Dame de l’Annonciation,
place Brugmann.

Si vous préférez prendre RDV :
contactez le secrétariat

« Revenez à cette source de grâce ! N’ayez pas peur !

C’est le Christ lui-même qui vous attend.

Il vous guérira et vous serez en paix avec Dieu. »

St Jean-Paul II

 SACREMENT DE RECONCILIATION – CONFESSION 

CE SACREMENT EST LE SIGNE DE L’AMOUR INFINI DE DIEU.

Le pardon de Dieu est toujours possible, si nous faisons une démarche vraiment sincère.

En nous reconnaissant pécheur, nous croyons que l’amour infini de Dieu est toujours le plus fort.

Le dialogue avec un prêtre est le signe efficace de la réconciliation avec Dieu et avec nos frères.

HORAIRES

À l’église du Sacré-Coeur :
du lundi au vendredi
de 17h30 à 18h15
(avant la messe)

A la crypte
de l’église ND de l’Annonciation :

le samedi
à 9h30
(après la messe)

HORAIRES SPECIAL NOËL 

Jeudi 12 décembre
20h-22h. N.D. de l’Annonciation

Mardi 24 décembre
10h00 – 11h00 . N.D. de l’Annonciation
14h00 – 16h00. Sacré-Cœur

EN PRATIQUE

La guérison : 
Confier à Jésus nos soucis, en parler à un prêtre, peut être source de réconfort et parfois de guérison.

La libération : 
Confier à Jésus ce qui nous entrave, ce qui nous empêche d’avancer; décrire les obstacles auxquels nous sommes confrontés, peut nous libérer.
Prononcer une parole sur nos problèmes crée la distance qui permet d’en être délivrés.

Le pardon et la joie :
Bonne nouvelle : l’amour de Dieu est plus fort que nos peurs, nos orgueils et nos manques de vérité.

Bonne nouvelle : le sacrement du pardon recrée les liens dans notre couple, notre famille, notre communauté.

Bonne nouvelle : il existe un chemin possible de joie et de liberté avec ce que nous sommes.

  • PRIÈRE

 

« Aujourd’hui Seigneur, je te demande la force et le courage de faire une véritable confession, comme si c’était la plus belle et la dernière de toute ma vie.

Esprit Saint accorde moi ta lumière pour faire la vérité en mon cœur.

Eclaire aussi le prêtre que je vais rencontrer.

Sainte Marie, montrez moi comment m’approchez de Jésus en toute confiance. Aidez moi à avoir un cœur pur et humble. Demandez avec moi la joie. »

 

JESUS M’APPELLE

« Voici, je me tiens à ma porte et je frappe; si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui pour souper, moi près de lui et lui près de moi. » Ap3

 » C’est vrai ! Je me tiens à la porte de ton cœur jour et nuit. Même quand tu ne m’écoutes pas, même quand tu doutes que ce puisse être moi, c’est moi qui suis là. J’attends le moindre signe de réponse de ta part, le plus léger murmure d’invitation, qui me permettra d’entrer en toi. Je veux que tu saches que chaque fois que tu m’inviteras, je vais réellement venir. Je serai toujours là, sans faute. Silencieux, invisible, je viens, mais avec l’infini pouvoir de mon amour.

Je viens apportant tous les dons de l’Esprit Saint. Je viens avec ma miséricorde, avec mon désir de te pardonner, de te guérir, avec tout l’amour que j’ai pour toi; un amour au-delà de toute compréhension, un amour ou chaque battement de cœur est celui que j’ai reçu du Père même. Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Je viens, assoiffé de te consoler, de te donner ma force, de te relever, de t’unir à moi, dans toutes mes blessures.

Je viens t’apporter ma lumière. Je viens écarter les ténèbres et tous les doutes de ton cœur. Je viens avec mon pouvoir capable de te porter toi-même et de porter tous tes fardeaux. Je viens avec ma grâce pour toucher ton cœur et transformer ta vie. Je viens avec ma paix, qui va apporter le calme et la sérénité à ton âme. Je connais tout de toi. Même les cheveux de ta tête, je les ai tous comptés. Rien de ta vie n’est sans importance à mes yeux. Je t’ai suivi à travers toutes ces années et je t’ai toujours aimé, même lorsque tu étais sur des chemins de traverse. Je connais chacun de tes problèmes. Je connais tes besoins et tes soucis. « 

Sainte Teresa de Calcutta

Si vous ne vous sentez pas à l’aise avec le déroulé de la confession, vous pouvez le dire au prêtre. Il est là pour vous aider, et se réjouit toujours de la bonne volonté de celui qu’il accueille.

 1  En général la confession commence en demandant au prêtre sa bénédiction : »bénissez-moi mon père parce que j’ai péché »

 2  Vous pouvez vous présenterrapidement, et dire à quand remonte votre dernière confession.

 3  Dites sobrement et clairement vos péchés, de manière précise et sincère. Commencez par les plus difficiles, de peur de les oublier. Confiance !

 4  Le prêtre dit quelques mots pour vous encourager, vous aider à vous délivrer de vos péchés, à remettre de l’ordre dans votre vie, à trouver de petits moyens adaptés à votre situation pour pouvoir changer et progresser.

 5  Avant de vous transmettre le pardon de Dieu, le prêtre vous indiquera un acte de pénitence(geste ou prière à accomplir) exprimant votre volonté de changer et votre repentir.

 6  Vous exprimez votre désir de changer ou de vouloir changeravec un acte de contrition.

 » Mon Dieu j’ai péché contre toi et mes frères. Mais près de toi se trouve le pardon. Accueille mon repentir et donne moi la force de vivre selon ton amour »

ou

« Mon Dieu j’ai un très grand regret de t’avoir offensé parce que tu es infiniment bon, infiniment aimable et que le péché te déplaît. C’est pourquoi je prends la ferme résolution, avec le secours de ta sainte grâce, de ne plus t’offenser et de faire pénitence »

 7  Le prêtre donne l’absolution. Il vous plonge dans le bain du pardon de Dieu « Que Dieu votre père vous montre sa miséricorde : Par la mort et la résurrection de son Fils, il a réconcilié le monde avec lui et il a envoyé l’Esprit Saint pour la rémission des péchés. Par le ministère de l’Eglise, qu’is vous accorde le pardon et la paix. Et moi, au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, je vous pardonne tous vos péchés »Vous répondez AMEN!

 8  Tout se conclut par un beau signe de croix et une grande joiedans le cœur. C’est le temps de l’action de grâce, de la danse, du chant… Remerciez le Dieu Bon qui vous a montré son Amour.

« SOYEZ DANS LA PAIX »

ESSAYER D’IDENTIFIER CE QUI ABIME…

              ... MA RELATION A DIEU

          … MA RELATION A L’AUTRE

           … MA RELATION A  MOI-MÊME

Les fruits de la confession sont:

– La force contre ses mauvaises habitudes et ses paresses spirituelles

– L’unité et la sérénité intérieure

– La vraie humilité, rempart contre le Tentateur

– La connaissance de soi, de ses blessures

– Une participation plus fructueuse à l’Eucharistie

– Une réelle « effusion de l’Esprit Saint »

– La possibilité de recevoir des conseils pour progresser dans la pratique de la charité

D’après Petit guide pour se confesser. Editions de l’Emmanuel. Editions de Solesmes

Heureux l’homme dont la faute est enlevée,
dont le péché est couvert !
Heureux l’homme dont le Seigneur a oublié l’offense,
et dont l’esprit ne triche pas !
Tant que je taisais mon péché,
mon corps s’épuisait à gémir tout le jour :
Ta main pesait sur moi, le jour et la nuit :
je me desséchais comme l’herbe en été.
Alors je t’ai fait avoué ma faute,
je n’ai pas caché mes torts.
J’ai dit : « Je veux confesser au Seigneur
les péchés que j’ai commis. »
Et toi, tu as enlevé l’offense de ma faute.
Ainsi chacun des tiens te priera aux heures décisives ;
même les eaux qui se déchaînent ne pourront l’atteindre.
C’est toi qui es mon refuge :
tu me mets à l’abri de la détresse.
Tu fais jaillir autour de moi des chants de délivrance.

Ps 31 (1-7)

« Dieu a tant aimé le monde

qu’il a donné son Fils unique,

afin que quiconque croit en lui

ne se perde pas,

mais ait la vie éternelle. »

(Jn 3,16)

« Il partit donc
et s’en alla vers son père.

Tandis qu’il était encore loin,
son père l’aperçut et fut pris de pitié ;

il courut se jeter à son cou
et l’embrassa tendrement. »

(Lc 15, 20)

SACREMENT DE l’ONCTION DES MALADES

QU’EST CE QUE C’EST?

Le sacrement de l’onction est un sacrement de vie.

Le Seigneur manifeste sa compassion, son réconfort et sa présence à mes côtés dans les moments d’épreuve que sont la maladie ou la vieillesse.

Quand je reçois ce sacrement, je puise en Dieu la force de traverser ma situation difficile.

Ma santé commence à être sérieusement atteinte ?

Je deviens âgé(e) ?

J’apprends que j’ai une maladie grave, même à évolution lente ?

Je vais subir ou j’ai subi une opération risquée ?

J’ai été victime d’un accident grave ?

Ma santé physique ou mentale est altérée depuis plusieurs années ?

==> Le sacrement des malades est peut-être pour moi

> me rappelle ma dignité,
> raffermit ma confiance,
> me donne réconfort, force et courage pour supporter les souffrances,
> m’assure du soutien et de la proximité du Seigneur,
> me pacifie et me réconcilie avec moi-même, avec les autres et avec Dieu,
> réactive en moi l’Espérance reçue de mon baptême.

« C’est moi le Seigneur qui suis ton médecin » Ex 15,26
Je peux aussi demander et recevoir la guérison de la part du Seigneur.
Tout au long de l’Evangile, nous voyons Jésus accueillir, aimer et soulager les affaiblis. Il en a guéri beaucoup, signifiant ainsi qu’il nous apporte une guérison plus profonde encore par sa Résurrection : le pardon du péché, et l’espérance d’une vie éternelle.

L’imposition des mains rappelle l’attention et la tendresse de Jésus Christ envers les personnes malades : il touchait les oreilles du sourd, lavait les yeux de l’aveugle, guérissait…
A travers les personnes présentes et par la prière de l’Eglise, le Seigneur lui-même offre sa présence d’amour et de bonté.

L’onction d’huile bénite sur le front et la paume des mains apporte force, douceur et paix.
Elle pénètre la peau, répand sa bonne odeur, fortifie le corps.

INSCRIPTION

Pour toute demande, veuillez contacter le secrétariat ou rencontrer un prêtre.

« Quelqu’un parmi vous est-il malade ?

Qu’il appelle les anciens de l’Eglise et qu’ils prient sur lui après l’avoir oint d’huile au nom du Seigneur.

La prière de la foi sauvera le patient et le Seigneur le relèvera. »

Jc 5,14-15