« Venez à moi », nous dit Jésus. Confions-lui nos prières.

En ces premiers jours de juillet, où chacun pense aux vacances, Jésus, par deux fois dans le court passage de l’Évangile, nous promet le repos. Pour tous ceux qui peinent et qui souffrent, ceux qu’on méprise ou qu’on ignore, Seigneur nous te prions.

Seigneur du ciel et de la terre, tu n’es pas au bout de nos raisonnements humains, au bout de nos calculs ni de nos prétentions. Toi, qui déploies ta puissance et ta force dans la douceur, rends-nous humbles de cœur.

« Une espérance à offrir », tel est le beau message que nos évêques nous proposent. « Loin de nous avoir immobilisés, la pandémie a suscité des nouvelles manières de faire Église ». Afin de rester en éveil, Seigneur, nous te prions.

Dépénaliser totalement l’avortement heurte bien des consciences. Pour tous ceux qui s’élèvent contre cette proposition de loi, Seigneur nous te prions.

Dieu notre Père, nous te rendons grâce d’accueillir nos prières par Jésus, ton Fils, notre Seigneur. (S.L.)